LE SITE OFFICIEL – Claude alexis

Voyance

Un bref rappel historique

La voyance ou clairvoyance est la faculté qu’ont certaines personnes de connaitre certains événements. C’est une capacité hypothétique de prédire des évènements futurs (ou parfois d’évoquer des phénomènes passés), au moyen de visions (d’où le terme voyance, synonyme de vision). Cette perception d’événements que l’on visualise est une sorte de sixième sens que chacun de nous possède. Une fois décelé, il faut ensuite mettre en pratique et accepter d’être dépositaire de ce don afin de s’en servir au mieux pour le bien de tous.

La voyance dans l’histoire

Pendant la haute antiquité, la voyance était un domaine réservé aux prêtres qui dispensaient leur savoir aux élites. L’astrologie était alors considérée comme une science au même titre que l’astronomie ou les mathématiques. Le premier devin connu se nomme Kassim (El-Kassim, Bel-Kassim ou Kassem) et était l’astrologue d’Hammurabi, roi de Babylone, vers 1750 avant Jésus Christ. Pour prédire l’avenir au Roi, ce devin utilisait l’extispicine (voyance dans les entrailles de mouton) et la lécanomancie (prédiction par les tâches d’huiles sur l’eau).

Dans la Rome antique, vers 500 avant Jésus Christ, les voyants tirent leur savoir d’origines étrusque (Haruspices), chaldéenne (Astrologues) et égyptienne. Deux devins Romains,Vertène et Mystratès, ont laissé leurs traces dans l’histoire de la voyance en utilisant les entrailles d’animaux, les astres et les phénomènes météorologiques comme supports de prédictions.

En égypte, du 4ème au 1er siècle avant Jésus Christ, l’astrologie connait un grand succès au travers d’un livre contenant des tables astrologiques qui avaient pour rôle de prédire l’avenir, le Néchepso-Pétosiris. Deux devins, Harkhébis un prêtre savant et Chaerémon un scribe, contribuèrent à l’association entre l’astrologie et l’astronomie. L’utilisation des sciences donna de la crédibilité à leurs prédictions.

Hypparque de Nicée, un savant Grec de l’antiquité qui s’intéressa toute sa vie à l’astrologie et l’astronomie marqua la rupture entre ces deux domaines. Il établit les différences entre l’astrologie et l’astronomie à la fin de sa vie. Après Hypparque, les recherches en astrologie furent moins importantes. Ce domaine s’approcha de plus en plus de celui de la voyance. Au 2ème siècle, le dernier mathématicien qui effectua des recherches en astrologie est Claude Ptolémée, l’auteur des ouvrages Tétrabible et Centiloque qui sont toujours considérées de nos jours comme des références par les voyants. Il attribua des qualités aux signes du zodiaque et popularisa ainsi l’astrologie.

La voyance : un objet d’étude scientifique

Les recherches scientifiques dans ce domaine ont peu à peu laissé place aux croyances. Il existe cependant quelques chercheurs sérieux qui continuent à effectuer des recherches sur le paranormal et les arts divinatoires mais la majorité des devins ne fait qu’utiliser des textes anciens pour pratiquer la divination.grosse_banniere

 

Top